La Guadeloupe

Du soleil, des plages, quand vous sortez de l’aéroport à Pointe à Pitre, la douce brise océane vous fait oublié immédiatement la grisaille parisienne, le son des grenouilles envahi vos sens, et il vous prend une envie irrésistible de plonger dans une mer chaude (à 28,5° permanente).

La Guadeloupe, c’est un mélange harmonieux de toute les Antilles, plages blanches farineuses, montagnes aux forêts tropicales ruisselantes d’eaux, vastes plantations de canne à sucre, de bananes et d’ananas, Cuisine créole aux senteurs enivrantes à croire que tous le monde ici, cuisine un Colombo tous les jours…

Pour le bateau c’est un paradis, toutes les îles à moins de 3 heures de navigation

Les îles de la Guadeloupe sont au nombre de 5
La Guadeloupe elle-même avec de nombreux ports, ou mouillages particulièrement accueillant : Gosier, l’îlet Cabri, Petit havre, St Anne, St François, Moule, Port louis, Le grand cul de sac du Marin, St Rose, Deshais, Réserve Cousteau, Malendur, Anse à la barque, Rivière Sens, Trois Rivière, Goyave…..
Marie Galante la bien nommée : Anse canot, St louis et Grand bourg et n’hésitez pas à visiter l’île et se distilleries
Les Saintes aux multitudes d’iles et de mouillages : Terre de haut, fond curé, Pain de Sucre, îlet cabrit, Pont Pierre,
Terre de bas: Anse Fiddling
Petite Terre : des îlets coralliens sous protection de l’ONF, des poissons par milliers, des lambis, et des centaines d’iguanes, sans oublier les derniers arbres de Gayac
La Désirade silencieuse et douce avec le port de Grande Anse.

La Dominique sauvage n’est pas loin et vous y rendre sera souvent récompensé par la prise d’une dorade Coryphène en pêche à la traîne……

Antigua au nord et la mystérieuse Barbuda loin des circuits connus, avec ses immenses plages se sable fin farineux, sauront vous faire apprécier le côté British de leur culture.

Qu’attendez vous un séjour de 8 jours est suffisant pour apprécier pleinement toute la richesse de nos îles.

L’île aux plages
Ici, les plages de sable blanc ou de sable noir, bordent les lagons cristallin ou battues par les vagues de l’Atlantique, frangées de cocotiers ou de raisiniers, aménagées ou sauvages, les plages de guadeloupe offrent une incroyable diversité !

Au sud de la Grande-terre, les plages s’ouvrent sur la mer des Caraïbes, beaucoup plus calme que du côté Atlantique, ses eaux sont aussi plus chaudes, particulièrement dans les lagons aux eaux plus captives.

A Bas du fort et à la Pointe de la verdure, les plages sont bordées d’hôtels et aménagées. La plage du Gosier est charmante, bien que courte et étroite, mais présente une vue superbe sur l’îlet Gosier qui lui fait face. Sur la route de Sainte Anne, les plages de la Pointe Canot, des Salines ou de Petits Havre sont particulièrement prisées des locaux. Vers Sainte Anne, la barrière de corail referme les eaux sur de somptueux lagons dont la faible profondeur favorise des transparences et des dégradés de bleus exceptionnels. On y trouve nombre de plages de rêves aux cocotiers nonchalamment penchés sur des eaux turquoises, comme la plage de la Caravelle, considérée unanimement comme une des plus belles de l’île, la plage municipale ou la plage de Bois Jolan. De même à Saint François, dont la proximité de la barrière de corail, offre des plages magnifiques, de l’Anse à la barque jusqu’à la Pointe des Châteaux.

Au nord de la Grande-terre, côté Atlantique, les Salines, Tarare, l’Anse à la Gourde ou l’Anse à l’eau sont de somptueuses plages de sable blanc qui ont su garder leur charme sauvage et leur authenticité. La plage de l’Autre Bord du Moule, la plage de la Chapelle à Anse Bertrand ou encore la plage du Souffleur à Port Louis sont autant de merveilles qui ont toutes leurs inconditionnels.

A l’ouest de la Basse-terre, la région de la « Côte sous le vent » offre une abondance de plages. Blanc éclatant au sud, le sable s’assombrit en progressant vers la pointe nord. De la plage de Cluny à Bouillante, c’est une succession de plages au creux de petites anses, bordées de mornes, de véritables petits bijoux comme notamment la plage de La Perle, la bien nommée.

A l’est de la Basse-terre, en remontant vers Pointe à Pitre, quelques plages disséminées, de sable noir d’abord, qui vont en s’éclaircissant à partir de la plage de Roseau, jusqu’à la plage de Viard.

Où que l’on soit en Guadeloupe, on n’est jamais très éloigné d’une belle plage !

 

1 commentaire

Répondre à AC Milan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS
Follow by Email
Google+
http://www.seaandsail.fr/la-guadeloupe">